COP21: La jeunesse camerounaise contribue.

L’atelier de validation du rapport du Projet « La Jeunesse Francophone pour l’Eau » , initié et soutenu par l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse (OFQJ) et le Partenariat Mondial de l’Eau (GWP) intitulé « quelle place pour la jeunesse dans la gouvernance de l’eau et des questions de sécurité alimentaire dans le contexte du changement climatique » s’est tenu le 12 août 2015, en marge de la Journée internationale de la jeunesse, à Yaoundé.

 

Organisé grâce à l’appui multiforme du GWP-CAf, cet atelier qui, s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la 21ème Conférence des Parties sur le climat  (COP21) a regroupé les jeunes leaders des réseaux et associations de la jeunesse travaillant dans les secteurs de l’eau, changement climatique, sécurité alimentaires  et environnement.

 

Les objectifs de cet atelier étaient de présenter aux parties prenantes les résultats de la consultation nationale et de valider les recommandations qui seront présentées lors de la 21ème Conférence des Parties sur le climat  (COP21) prévue ce décembre à Paris en France, comme la contribution de la jeunesse camerounaise.

 

Leçons apprises

Beaucoup de jeunes ne connaissent pas les politiques mondiale, régionale et nationale de l’eau et de la sécurité alimentaire;

Des jeunes leaders ne sont pas associés/impliqués en amont dans le processus décisionnel et de l’élaboration des projets  liés aux thématiques : environnement, eau, sécurité alimentaire climat;

Les jeunes leaders ne se partagent pas souvent les informations.

Les jeunes leaders ont besoin des formations.

Presque pas de financement pour les projets portés par des associations de la jeunesse

 

Résultats atteints

Le rapport a été approuvé;

Les jeunes camerounais déterminés à devenir acteurs du  développement durable ;

Les jeunes engagés à travailler en synergie pour la recherche et mobilisation des ressources nécessaires pour leurs projets. 

camerounaise.