Amélioration de la mise en œuvre de la GIRE dans le Bassin du Lac Tchad en contexte de changement climatique : La CBLT et le GWP-CAf forment des experts

Dans le cadre de l'initiative régionale financée par le Fonds pour l'environnement mondial (FEM), à savoir le projet « d’appui à l’amélioration de la gestion du Lac Tchad », mis en œuvre conjointement par la Commission du Bassin du lac Tchad (CBLT) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), la CBLT en collaboration avec le GWP Afrique centrale (GWP-CAf) a organisé un atelier régional sur la GIRE à Douala, Cameroun, du 6 au 9 juillet 2021.

L’atelier avait pour objectif de former des experts nationaux et régionaux sur la mise en œuvre de l'approche de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) au niveau transfrontalier dans un contexte de changement climatique. L’objectif principal du projet « d’appui à l’amélioration du Bassin du Lac Tchad » est de fournir une assistance à la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) et aux États membres (Tchad, Cameroun, Niger, Nigéria, République centrafricaine) pour une gestion fondée sur les écosystèmes, intégrée et résiliente du Bassin du Lac Tchad.

Particpants

La formation de quatre jours visait à contribuer au renforcement des capacités des autorités en charge de la gestion sur le plan national et régional, pour une meilleure gestion des ressources en eau et des écosystèmes, avec pour objectif d’améliorer la gestion conjointe des eaux souterraines et de surface et la résilience au changement climatique.

 Cet atelier représentait une opportunité de promouvoir la coopération entre les experts nationaux et leurs homologues de la CBLT afin de faciliter l’harmonisation des approches de monitoring et de gestion dans le Bassin du Lac Tchad. Trente-neuf (39) participants dont 26% de femmes issues des États membres (quatre représantant par pays), du Secrétariat Exécutif de la CBLT, du PNUD Tchad et du GWP-CAf ont pris part à l’atelier. 

Le programme de l’atelier s’appuie sur des projets existants de la CBLT et sur les partenaires tels que le projet de Partenariat Régional sur l’Eau et l’Environnement en Afrique centrale et occidentale (PREE) de l’UICN mis en œuvre par le GWP Afrique de l’Ouest en collaboration avec le GWP-CAf et le Programme Eau, Climat, Développement -Genre (WACDEP-G) au niveau régional (Bassin du Lac Tchad) mis en œuvre par le GWP-CAf. 

Lors de son discours d’ouverture, le représentant du Secrétariat Exécutif de la CBLT, M. Alio Abdoulaye a rappelé le contexte de l’atelier avant de garantir aux participants que « plus que jamais, la CBLT a pris le ferme engagement de mettre en œuvre toutes les recommandations pertinentes de l’atelier qui revêt une grande importance ». 

Les panelistes

La formation qui s’est déroulée suivant un format interactif et participatif comportait cinq modules :

Module 1 sur l’introduction à l’hydrologie et à la GIRE  au niveau transfrontalier

Module 2 sur la science du climat et à l’adaptation et atténuation au changement climatique.

Module 3 sur la mise en œuvre, et suivi-évaluation de la GIRE au niveau transfrontalier (exemple du projet de la plaine d’inondation Waza-Logone) et sur le genre (analyse genre et budget sensible au genre).

Présentations

Module 4 sur la coopération transfrontalière (avec un accent sur la Convention sur l’Eau des Nations Unies, les bénéfices d’un partage des eaux, le degré de mise en œuvre de la Charte de l’Eau de la CBLT.

 Module 5 sur l’initiative de la Grande Muraille Verte et sa mise en œuvre au Cameroun.

A la suite des riches présentations et des discussions interactives, les participants ont formulé quelques recommandations à l’endroit du Secrétariat de la CBLT, des États membres et d’autres acteurs. Les recommendations clé inclut;

  • Poursuite de l’instauration de l’esprit GIRE dans les États membres de la CBLT à travers l’adoption de l’approche travail ou d’intervention par sous-bassins dans le développement et la mise en œuvre des activités par exemple à travers les projets de démonstrations ou des projets pilotes 
  •  Poursuite et conduite à leur terme des processus engagés de mise en œuvre effective du « Protocole d’Accord pour l’échange de données entre les pays membres de la CBLT » signé en 2008 à Abuja à travers l’identification des acteurs clés (pourvoyeurs des données et Observatoires), et l’engagement d’un processus de signature des protocoles d'accord ou agréments avec eux.

Cette formation d’experts est une avancée majeure vers la mise en œuvre effective des ODD 6.5.1 et 6.5.2. dans la zone du Bassin du Lac Tchad, l’amélioration de la gestion intégrée du Bassin du Lac Tchad et le renforcement de son adaptabilité aux impacts du changement climatique au travers d’une participation active de ses États membres.

Contexte

Dans la continuité de la collaboration avec la CBLT et dans le cadre du Protocole d'Entente signé en 2019 entre le GWP-CAf et la CBLT, le GWP-CAf a apporté un soutien technique et logistique à la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) pour renforcer la mise en oeuvre de la GIRE, la coopération transfrontalière et la résilience climatique dans le Bassin. Ces actions ont pu être réalisées grâce principalement aux formations relatives à la GIRE et aux projets conjoints avec la CBLT qui remontent à 2016.