EN ACTION

Depuis notre création pour contribuer à l’amélioration de la gestion du secteur de l’eau en 2004, le GWP-CAf partage ses expériences aux niveaux régional, des bassins et national.

Les activités du GWP-CAf sont focalisées sur la sensibilisation, le plaidoyer, le partenariat/renforcement des capacités, l’intégration des défis actuels du secteur de l’eau dans les programmes de développement ; les domaines thématiques tels que le changement climatique, la sécurité alimentaire, l’énergie, les risques liés à l’eau, la communication, le développement et le partage des connaissances.

En plus de l’approvisionnement des fonds par les gouvernements dans la ligne budgétaire core à travers le GWPO, le GWP-CAf à bénéficié de fonds spéciaux pour des programmes spécifiques tels que : le deuxième partenariat pour le développement en eau de l’Afrique (PAWDII) qui ont aidé à la création d’un Partenariat National de l’eau au Cameroun et dans la région à tracer une route dans le processus de développement du PANGIRE du Cameroun ainsi qu’un mécanisme de financement du secteur de l’eau pour la région ; l’agence internationale de développement canadienne (ACDI) a également fourni des fonds pour, entre autre, le renforcement des capacités sur les questions de GIRE, les études sur le genre dans le processus GIRE et l’amélioration d’une plateforme GIRE ; le gouvernement français, par un programme d’appui a commencé le processus GIRE au Congo, Tchad et en République Centrafricaine ou des feuilles de routes de GIRE ont été développées et certaines études thématiques menées.

Dans le processus en cours de développement d’une stratégie régionale du financement du secteur de l’eau, le groupe de travail sur les questions d’eau de l’initiative de l’eau de l’union européenne (EUWI-FWG) et la Facilité Africaine de l’Eau (FAE) ont apporté un appui technique et financier substantiel dans l’organisation d’un atelier régional sur le financement du secteur de l’eau en Afrique centrale., ainsi qu’un atelier de formation en planification financière Stratégique du secteur de l’eau (PFS) ; la Communauté économique des états de l’Afrique Centrale (CEEAC) et le Conseil des ministres africains de l’Eau (AMCOW) sont aussi d’un grand support pour le GWP-CAf

Le soutien des donateurs et des partenaires au développement a ainsi permis l’influence du développement et l’adoption par les Chefs d’Etats et des gouvernements de la politique régionale de l’eau de la CEEAC ainsi que le développement et la validation du PASGIRE de la Commission Internationale du Bassin du Congo Oubangui Sangha (CICOS). Le développement du plan GIRE du Cameroun a aussi bien évolué avec la documentation d’un Etat des lieux détaillé du secteur de l’eau.

Evidemment d’autres actions sont à mettre à l’actif du GWP-CAf. Nous pouvons ainsi citer sans être exhaustifs ; la réalisation de l’Etude hydrologique, hydraulique et hydrogéologique de la zone affectée au projet de construction du Port en eau profonde de Kribi (Cameroun), la modélisation hydrographique du bassin de la Sanaga (Cameroun), le projet de réduction des rebus forestiers et d’amélioration des conditions de vie des populations d’Afrique centrale qui démarrera sous peu grâce à un don du Fond Forestier pour le Bassin du Congo (ffbc).